Votre entretien personnel au CGRA

Pendant l’entretien personnel, vous expliquez pourquoi vous avez quitté votre pays d'origine.

L'entretien au CGRA est une étape très importante de votre procédure de demande de protection internationale. Pendant cet entretien, vous expliquez en détail pourquoi vous êtes parti de chez vous et pourquoi vous demandez une protection en Belgique. C’est important de dire la vérité !

Comment bien préparer cet entretien ?

Nous vous conseillons de préparer votre entretien, avec l’aide de votre avocat, de votre assistant social ou d’une association. Préparez tous les documents qui peuvent servir de preuve.

Bâtiment du CGRA
CGRA

Comment se passe l’entretien ?

Vous vous rendez dans les bureaux du CGRA à Bruxelles le jour indiqué dans votre convocation. Vous expliquez à un employé du CGRA, avec le plus de détails possible, pourquoi vous avez fui votre pays et quelles craintes vous avez. Vous pouvez parler librement, cet entretien restera secret. Vous pouvez venir avec votre avocat (c’est recommandé !) ou une personne de confiance.

Pendant l’entretien, l’employé du CGRA va vous poser des questions. L’entretien peut durer plusieurs heures.

Vous devez dire la vérité et faire tout ce qui est possible pour prouver votre identité, votre origine, votre trajet jusqu’en Belgique.

Si vous avez donné de fausses informations à un moment de la procédure (sur votre identité ou votre parcours, par exemple), il est encore temps de dire la vérité au moment de l’entretien. C’est dans votre intérêt.

Si vous avez reçu des documents qui ne sont pas encore dans votre dossier, vous pouvez les transmettre au CGRA ou les apporter avec vous à l’entretien.

Si nécessaire, un interprète traduit les questions de l'employé du CGRA. Il traduit aussi vos réponses. L’interprète est désigné par le CGRA et doit respecter le secret de cet entretien.

CGRA
Interview

Si, après cet entretien, le CGRA a besoin de vous entendre encore une fois, il va vous envoyer une nouvelle convocation.

L’employé du CGRA prend des notes pendant que vous parlez. Vous avez le droit de recevoir une copie de ces notes, de vérifier avec votre avocat si ce qui est noté est correct et d’envoyer vos remarques au CGRA.

N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre avocat.